Origine de la race Scottish Deerhound

Historique-race-Scottish-DeerhoundL’origine de la race SCOTTISH DEERHOUND se perd dans la nuit des temps ; puisque des pierres gravées représentant de grands lévriers à poils durs, furent retrouvées sur un site archéologique (datant de l’antiquité), dans le nord de l’Angleterre. Semblant sortir tout droit des légendes médiévales, ces grands chiens seigneuriaux avaient une valeur si inestimable, que vers le Ve siècle, les peuples irlandais et écossais (les SCOTS et les PICTES) s’entretuèrent pour le seul vol d’un de l’un d’entre eux ! Mais le chemin de la France est encore loin ! Ce n’est qu’en 1548, que les premiers Deerhounds firent leur apparition, grâce à Marie STUART reine d’Écosse venue épouser le dauphin François II, ils étaient 7, mais en raison d’un naufrage 5 seulement arrivèrent à Saint-Germain-en-Laye. Deux ans plus tard François II devenu roi, mourut, et Marie regagna l’Écosse en laissant ses chiens en cadeau à la couronne de France.

Première perte de trace des chiens ! Jacques 1er STUART fils de Marie, couronné roi d »Angleterre en 1603, offrit un lot de Deerhounds à Marguerite de VALOIS (notre reine Margot). Son époux et roi Henri IV aimait chasser le cerf autant que les femmes, et eut jusqu’à 30 deerhounds. Après sa mort en 1610

2ème perte de trace des chiens ! Charles Ier STUART fils du précédent épouse la fille d »Henri IV, Henriette Marie. Chaque génération envoya des chiens en France, Charles Ier fit de même, et envoya à son beau frère Louis XIII roi de France, plusieurs de ces chiens avec les instructions que donna Henriette Marie pour leur entretien, et leur reproduction. Louis XIV au contraire de son père qui adorait chasser avec sa meute, ne les aimait pas, la très grande taille de ces chiens flattait peu son égo surdimensionné ! Cependant Louis XIV reçut en exil le roi d »Angleterre Jacques II en 1688, et lui donna le château de Saint-Germain-en-Laye, où celui ci s »établit avec sa cour, et les rebelles du Clan STUART. L’un des rebelles, Théobald 7e comte de Dillan avait apporté… ses chiens ! Jacques II chassa à Meudon avec les Scottishs Deerhounds en compagnie du grand dauphin qui dit-on, possédait une meute d’Irishs Wolfhounds. A la mort des exilés, les chiens furent de nouveau légués à la couronne de France ! La race était alors bien établie et distinguée des autres chiens courants.

3e perte de trace des chiens. Louis XV chassa à Marly avec eux, tout en gardant leur chenil à Saint-Germain, leur nombre resta stable jusqu’à la révolution, époque qui fut une tragédie pour les Deerhounds. Madame de La Tour du Pin issue de la souche Dillan émigrée, écrit : « A cette époque, 120 Deerhounds royaux furent vendus ». En fait, les rapports de police de Paris signalent la revente de quelques-uns seulement, les autres furent tués dans les rebellions, ou finirent dans l »estomac du peuple affamé ! Les Deerhounds ne réapparurent jamais en France dans les années suivantes. Ce n’est qu »en 1920, qu »une normande : Madame Violet posséda quelques sujets.\

4ème perte de trace des chiens. Enfin, la race fut réimplantée en France par des passionnés dans les années 75-80. L’année du décès en 2006 de GLEN MARA Lennagh OF PITLOCHRY’S, environ 70 Scottishs Deerhounds, étaient répertoriés.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire